BAROUH Pierre

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 21 septembre 2011

*

BAROUH Pierre

*

barouhpierre2.jpg

*

Une fois n’est pas coutume. J’ai des scrupules concernant Pierre BAROUH. Cela fait plus de trois décennies que son nom figure sur mes tablettes prévisionnelles (environ 500 noms, prénoms ou surnoms) et je ne suis pas arrivé à fixer un seul souvenir, une anecdote ou, ce qui est un comble, la période de sa présence à la Scala.  En 1966-1967, on le vit dans le quartier. Il était déjà auréolé par un succès personnel, grâce à sa participation en tant qu’acteur, auteur et interprête de la chanson du film « Un homme et une femme« , de Claude LELOUCH, Ce film remporta, la même année, la palme d’or du festival de Cannes. En fait, Pierre BAROUH était venu dans le quartier en spectateur, pour voir la pièce de Brigitte FONTAINE, « Maman j’ai peur » qu’elle jouait en compagnie de RUFUS et Jacques HIGELIN, à  »la Vieille Grille« , tenue par l’ami Maurice ALEZRA.  BAROUH avait été littéralement emballé par la pièce et  par ce milieu d’avant garde composé de Brigitte FONTAINE, RUFUS Jacques HIGELIN, ARESKI et, bien sûr, de Maurice qu’il appréciait hautement, en considérant qu’il était le vrai fondateur du café-théâtre! C’était l’époque oû BAROUH  créait « SARAVAH », une maison de disques complètement hors des sentiers battus du « show bisness ». En tant que producteur, il prit sous son aile tous les artistes précités avec une fidélité et une constance qui durèrent longtemps! 

Pour en revenir à mon propos du début, Maurice ALEZRA, ou quelques artistes habitué de la Scala, tels COLUCHE, MARINO, Jacques SERIZIER, ou Annie NOBEL, qui passaient aussi à « la Vieille Grille », avaient certainement parlé de la Scala à BAROUH! Mais est-il venu à ce moment là? Je n’en suis pas sûr! J’avancerai donc une autre thêse. En 1962 le jeune Pierre BAROUH s’essayait dans la chanson, une guitare sous le bras. C’est probablement à ce moment là qu’il est venu. »gratter » à la Scala, comme le firent tant d’autres débutants, à cette époque. Une attitude discrète et une certaine réserve qu’il avait, peut-être, à ce moment là, pourraient  expliquer ma mémoire chancelante. Si, par un heureux hasard, il passait par là, il pourrait lui même la rafraichir!

Au delà de mes « scrupules », nous sommes tout de même heureux de l’accueillir dans ce blog!

*

barouhpierre.jpg

Publié dans BAROUH Pierre | Commentaires fermés

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou