HALLIDAY Johnynt

Posté par LA SCALA RETROUVEE le 14 janvier 2017

HALLYDAY Johny

HALLYDAY Jonny

*

Un soir, dans le milieu des années soixante, le brave Ezra BOUSKELA (voir ce nom) habitué du lieu, se pointa à la Scala, avec un air que je qualifierais d’hilare! Il y avait de quoi:Il amenait, à la Scala, un personnage que je reconnus comme étant un certain Johny HALLYDAIS ! Celui ci était déjà célèbre et sa présence à la Scala me parut incongrue! Car les chanteurs et gratteurs de guitare du lieu manifestaient souvent une certaine aversion pour « tout ce qui était un produit issu de l’esprit rive droite », c’est à dire, « putanisé » par le fric et le succès faciles! (Ce n’est pas moi qui le dit)! Je m’attendis à un accueil plutôt glacial ou quelques quolibets désagréables. Pas du tout! Sans dire un mot, Johny se dirigea vers le fond de la salle, là où, justement, notre troubadour de service Jacques SAMMY (voir ce nom, pas commun) faisait son numéro de charme habituel devant deux « biquettes »  pâmées, voire enthousiastes! Adossé au mythique piler en fer qui soutenait le plafond de la Scala, Johny eyt l’ai, sinon d’être passionné, du moins d’être intéressé par la surréaliste prestation de notre troubadour qui n’en demandait pas tant! Pendent ce temps, le fidèle Ezra, s’en était allé discuter avec les joueurs d’échecs, lesquels ne semblaient pas, eux non plus, conscients de la présence du célèbre rocker français! Celui ci, fait extraordinaire, se tapa (presque) tout le répertoire du maestro troubadour. Cela dura pas mal de temps! Puis, toujours sans rien dire, Johny se désadossa (cela se dit il?) du mythique pilier en fer qui soutenait le plafond de la Scala. Par chance, au départ de la « vedette », celui ci ne nous tomba pas sur la tête! (Je parle du plafond). En s’apercevant que son mentor était prêt à quitter le navire, l’aimable Ezra quitta, non pas le navire, mais les joueurs d’échecs, pour rejoindre le sieur Johny et larguer, si j’ose dire, les amarres, avec lui, vers d’autres horizons. Mais nous ne saurons jamais ce que monsieur HALLYDAY pensa de la Scala et surtout, de SAMMY! Car je n’eus pas l’heur d’échanger le moindre mot avec lui, au cours de cette mémorable (!) soirée!

Heureusement, les  habitués « grincheux » de la Scala, à défaut d’être chaleureux, adoptèrent, envers cet illustre visiteur du soir,  un statu quo diplomatique qui frisant l’hypocrisie absolue! Néanmoins, je poussai un soupir de soulagement, car on avait été, quand même, à deux doigts d’une guerre civile entre partisans de la rive gauche et de la rive droite!

Quant au gentil Ezra, il resta toujours un habitué fidèle de la Scala!   

 

 

SAUVONS NOS ECOLES ! |
On nous prend pour des cons! |
En construction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Délices et Saveurs
| La légende de Fecinu
| laroquebrou